Poch ou Pochen

Le Poch (ou Pochen) est né en Allemagne au XVIe siècle. A l'origine, le sens du mot Poch était «donner des coups». C'est une allusion au fait que, dans les jeux de cartes, frapper avec jointure des doigts sur table signifiait à l'adversaire «Je te défie», «je continue le jeu».

La forme des tableaux de jeu peut être aussi bien ronde, ovale, qu'octogonale ou rectangle. En général, le tablier comprend huit alvéoles, sur lesquelles les joueurs peuvent déposer leur enjeu. Il ressemble à ceux que l'on utilisait en Angleterre pour le vieux jeu de cartes connu sous le nom de «Pope Joan», par référence à la «Papesse Jeanne» légendaire du IXe siècle. Le plus ancien tableau de Poch se trouve à Munich, au Musée National Bavarois. Les alvéoles correspondant à des cartes isolées ou associées et représentent les chiffres 7, 8, 9 et 10, ainsi que le valet, la dame, le roi, l'as, ainsi que roi-dame et poch (brelan d'as).

Poch

Le Poch comprenant trente-deux cartes, que vont se répartir les quatre joueurs, sans avoir le droit de regarder celles qu'ils reçoivent. Seule la couleur de la dernière carte, qui indique l'atout, est annoncée.

Alors chaque joueur fait une mise, avec un de ses pions. Puis il regarde s'il a, pour atout une ou plusieurs des cartes qui figurent sur le tablier.